Donkervoort D8 GTO-JD70 // Le première supercar dépassant les 2G

  • Le constructeur néerlandais de voitures de sport Donkervoort rend hommage au 70e anniversaire de son fondateur en présentant la première voiture de série à générer une force de plus de 2G.
  • L’accélération latérale de la Donkervoort D8 GTO-JD70 a été mesurée au-delà de 2G (en virage) avec les pneus de route standard.
  • Seuls soixante-dix exemplaires seront construits – un pour chaque année de la vie du fondateur Joop Donkervoort, jusqu’à présent – Plus de la moitié a déjà été vendue.
  • La JD70 n’est pas uniquement performante en virage, elle l’est aussi en ligne droite grâce à son moteur turbo cinq cylindres de 2,5 litres d’Audi Sport, poussé à 415 ch.
  • La JD70 pèse moins de 700 kg, certaines options permettent de diminuer le poids à 680 kg en version route.
  • La JD70 passe de 0 à 100 km/h en 2,7 secondes, avec une accélération longitudinale de 1,02 G.
  • Elle accélère de 0 à 200 km/h en 7,7 secondes certifiées et peut atteindre une vitesse maximale de 280 km/h.
  • Ce modèle est équipé d’un échappement latéral, avec filtre à particules.
  • La révolutionnaire technologie EX-CORE® permet non seulement à la JD70 d’être étonnamment légère, mais elle lui garantit aussi une solidité extrême. Il s’agit de la seule technologie de production d’éléments en fibre de carbone capable de produire des pièces aussi complexes.
  • La JD70 est la première Donkervoort de l’histoire à proposer une direction assistée réglable en option.

La D8 GTO-JD70

Donkervoort Automobielen a développé la D8 GTO-JD70 pour célébrer le 70e anniversaire de son fondateur, Joop Donkervoort.

Propulsée par une version optimisée du moteur cinq cylindres turbo de 2,5 litres d’Audi Sport, la JD70 pèse moins de 700 kg.

Il ne s’agit pas d’une voiture réservée à la piste, elle a été développée pour être utilisable tant sur la route que sur circuit.

Cette nouvelle itération de la Donkervoort D8 GTO, la légende des supercars, franchit la barrière des 2G et offre des performances en virage à la hauteur de son accélération foudroyante.

La D8 GTO-JD70 est capable de générer plus de 2G d’accélération latérale dans les virages et plus de 1G d’accélération longitudinale. Et ce même dans sa configuration de base et avec des pneus Nankang de route.

Elle est également devenue plus domptable grâce à une direction assistée électrique entièrement réglable. Ce système permet de réduire l’effort physique tout en conservant le touché de direction qui est si cher à Donkervoort.

“La JD70 a dépassé les mesures normales d’accélération et de freinage et nous utilisons maintenant les G encaissés comme unité de mesure. Elle reste une pure machine de pilotage comme aucune autre sur le marché”, a déclaré Denis Donkervoort, directeur général de Donkervoort Automobielen.

“Le JD70 est la synthèse de tout ce que nous savons et de tout ce que nous avons appris sur la route et sur la piste, lors des trackdays et des échanges avec les clients. Mais elle correspond surtout à l’image que mon père, Joop, a de la supercar’’.

“Donkervoort s’est efforcé de créer une supercar pour les personnes en quête de sensations fortes et d’une expérience de conduite pure et non filtrée. La JD70 a été conçue pour permettre aux conducteurs de former un lien inébranlable avec la machine”, a-t-il déclaré.

Seules 70 JD70 seront construites – une pour chaque année de la vie de Joop (jusqu’à présent) – et les premières livraisons sont prévues pour le 11 juin 2020.

Le D8 GTO-JD70 sera disponible à partir de 163 636,36 euros (hors taxes).

LA PUISSANCE MAITRISÉE

Dans la Donkervoort la plus puissante jamais créée, se trouve un moteur cinq cylindres en ligne de 2,5 litres. Il a été conçu par Audi Sport pour développer 415 ch (310 kW) de puissance et 520 Nm de couple.

Le moteur délivre son couple maximal dès 1750 tr/min et le maintient jusqu’à 6350 tr/min – un régime auquel la plupart des voitures développent leur puissance maximale.

Le régime continue à grimper pour délivrer la puissance maximale de 5850 tr/min à 7000 tr/min, ce qui signifie qu’il y a une transition sans faille entre le couple et le pic de puissance. Cela donne à la JD70 une force énorme à tous les régimes.

Le moteur de 2480 cm3 a remporté le prix international du meilleur moteur de l’année dans sa catégorie (2,0 à 2,5 litres) pendant dix années consécutives. La JD70 affiche 15 ch de plus que le moteur de l’Audi RS 3 et de la TT RS actuelles.

Son rythme unique est obtenu en allumant alternativement les cylindres voisins et les cylindres plus éloignés.

Le moteur est aussi sophistiqué que puissant, avec des ajustements en continu des arbres à cames d’admission et d’échappement qui permettent un calage variable des soupapes.

Il est même étonnamment écologique pour une supercar, avec seulement 191 grammes/km d’émissions de CO2 selon le cycle WLTP.

Sa déclinaison correspond à celle de la précédente D8 GTO-40, offrant suffisamment de similarité pour réconforter les fidèles de Donkervoort et suffisamment de performances brutes et de caractère pour attirer de nouveaux clients.

Le système d’échappement de la JD70 a été entièrement revu, ce qui permet à la voiture de passer les tests d’émissions EU6D-Temp.
Intégrant un nouveau catalyseur, l’échappement sort sur le côté de la voiture devant les roues arrière. Cela permet de réduire le poids de la voiture. Il a également été développé pour délivrer une sonorité encore plus envoûtante dans l’habitacle.

L’échappement intègre un filtre à particules de série, ce qui a présenté un réel défi pour Donkervoort.

“Nous avons trouvé un moyen de transformer cette complication en un élément positif”, a déclaré le directeur général de Donkervoort, Denis Donkervoort.

“Le filtre à particules a éliminé juste assez de bruit d’échappement pour que nous puissions installer un échappement latéral tout en respectant toutes les réglementations en matière de nuisance sonore”.

“La nouvelle JD70 devait être conforme aux règles d’émission Euro 6 D-Temps, mais nous ne pouvions pas laisser un filtre à particules compromettre les performances et les émotions que cette voiture distille. Nous avons donc dû faire preuve de créativité”.

DÉTAILS DE LA TRANSMISSION

La puissance impressionnante du moteur est associée à une boîte de vitesses manuelle à cinq rapports courts.

Alors que d’autres constructeurs automobiles proposent davantage de vitesses, la longueur du moteur à cinq cylindres en ligne impose une boîte de vitesses à cinq rapports.

Le moteur fournit un tel couple à bas régime que nous pouvons profiter du poids léger de la voiture et de la technicité de la boîte de vitesses à cinq rapports pour permettre des changements de vitesses moins fréquents.

Le cœur de la transmission provient de chez Tremec, mais cette base a été adaptée en interne pour la rendre plus adaptée aux voitures de sport, notamment avec un levier à débattements courts et des synchros et verrouillages de vitesse renforcés.

Le différentiel a également été entièrement repensé en interne avec l’aide un spécialiste néerlandais. L’autobloquant d’origine Ford a été démonté et ses composantes internes ont été fournies par un spécialiste anglais pour permettre un système de différentiel à glissement limité.

La modification la plus importante apportée à la transmission a été d’allonger le rapport final de 3,63:1 à 3,31:1, afin de tirer le meilleur parti des performances du moteur à bas régime.

Le passage à un rapport de transmission finale plus élevé ne modifie pas l’accélération en ligne droite. En revanche, il contribue à améliorer l’économie de carburant. Même avec ces performances, le nombre officiel des émissions de CO2 par kilomètre de la JD70 n’est que de 191 grammes.

Mais ce n’est pas tout : une relation étroite avec Bosch a permis de fournir un logiciel de talon-pointe automatique et même d’ajouter un mode de passage des vitesses à plein régime pour une conduite plus sportive.

CHÂSSIS, SUSPENSIONS ET FREINS

Au cœur de la JD70 se trouve une technologie de châssis hybride qui combine un châssis tubulaire en acier haut tensile avec de la fibre de carbone pour une plus grande résistance. De l’aluminium est également intégré pour réduire le poids dans les zones moins critiques.

Pour la première fois de son histoire Donkervoort proposera une direction assistée électrique sur la JD70.

Disponible en option retrofit, ce système ultra léger a évidemment reçu l’approbation de Joop. Cette nouvelle option permettra aux conducteurs de pousser la JD70 dans ses retranchements sans se soucier de leurs propres limites de force ou d’endurance.

Issue du domaine de la courses, cette direction assistée conserve l’expérience de conduite pure et la connexion intime que l’on attend d’une Donkervoort, tout en ajoutant la possibilité de s’adapter aux préférences de chaque pilote.

Les propriétaires de JD70 pourront passer facilement d’un réglage de direction pour les trackdays à un autre réglage pour la conduite en ville. Il est donc possible de modifier le niveau d’intervention de la direction assistée en fonction des préférences du conducteur.

Le système de suspension à voie large est doté de doubles triangles à chaque roue, avec des bras supplémentaires pour l’axe arrière.

Les amortisseurs Intrax réglables sur 4 voies, dont la conception interne a été entièrement revue, sont montées à chaque roue.

Les ressorts hélicoïdaux sont fabriqués sur mesure pour Donkervoort et les barres antiroulis avant et arrière sont également paramétrables.

La JD70 est équipée d’un système de contrôle de traction réglable, son fonctionnement et son niveau d’intervention sont toujours laissés au choix du conducteur.

Toutes les Donkervoort sont exceptionnellement légères, il y a donc toujours un équilibre à trouver entre un freinage performant pour une conduite sportive sur route ou sur circuit et la conservation de la chaleur dans les freins pour un usage moins intense.

Donkervoort a choisi la société italienne spécialisée Tarox pour les éléments de freinage. Cela comprend les disques avec design en vague de 310 mm x 24 mm et des étriers monoblocs à six pistons à l’avant.

Pour l’essieu arrière, des étriers monoblocs avec des disques de 285 mm x 24 mm sont montés de série mais des étriers à six pistons plus puissants sont disponibles en option.

Le système de freinage ne comporte pas de servo-assistance, bien qu’un système ABS de course développé par Bosch soit une option proposée aux les pilotes amateurs de conduite sur circuit.

Après des milliers de kilomètres d’essais sur route et sur piste, Donkervoort a opté pour Nankang comme fournisseur des pneumatiques de première monte.

Les Nankang AR-1 offrent une gomme plus dure, ce qui permet une durée de vie plus longue que les pneus utilisés précédemment. Les AR-1 offrent une meilleure adhérence en milieu de virage et aident la JD70 à franchir la barrière des 2G.

Les pneus avant ont une taille de 235/45 R 17, tandis que les pneus arrière sont en 245/40 R 18.

Les pneus avant enveloppent des jantes en alliage forgé de 8 x 17″, tandis qu’à l’arrière des jantes plus grandes de 9 x 18″ sont utilisées. Des roues ultralégères en fibre de carbone sont disponibles en option.

DESSIN DE CARROSSERIE

Le simple fait de déplacer l’échappement sur le côté de la JD70 a libéré beaucoup d’espace qui peut être utilisé pour améliorer l’appui aérodynamique à l’arrière de la voiture.

Le nouveau second diffuseur arrière fournit 80 kg d’appui. Le nez redessiné et les nouvelles ouvertures dans les ailes avant génèrent 50 kg d’appui supplémentaire sur l’axe l’avant.

Les ouvertures intégrées dans les ailes avant libèrent l’air qui s’accumule entre le pneu et l’aile. Cela augmente la vitesse de pointe de la voiture tout en réduisant la traînée aérodynamiques.

“Une fois de plus, nous avons tourné une difficulté technique à notre avantage”, a expliqué Denis Donkervoort.

“Nous avons ajouté le double diffuseur dans l’espace où se trouvait auparavant le système d’échappement. Le fait de revenir à un échappement latéral permet de rendre la voiture plus stable à grande vitesse et dans les virages rapides”.

La nouvelle conception du dessous de la voiture a également l’avantage d’offrir un meilleur refroidissement au différentiel.

La carrosserie elle-même est faite en fibre de carbone/Kevlar et peut être livrée soit peinte, soit en carbone apparent avec une simple couche de vernis en finition mate ou brillante. Même les ailes avant, y compris les ouvertures, sont en fibre de carbone/Kevlar.

L’ensemble de la face avant a été redessiné par rapport à la GTO-40. Toutes les ouvertures sont maintenant de conception hexagonale et fabriquées à partir de matériaux composites imprimés en 3D.

VAUT SON PESANT D’OR

Plus de 95 % de la carrosserie de la D8 GTO-JD70 est fabriquée en fibre de carbone. Une partie importante des pièces est construite avec la technologie de fibre de carbone EX-CORE® de Donkervoort Automobielen, dont le développement a valu à l’entreprise une subvention à l’innovation de l’Union européenne.

EX-CORE® rends la JD70 non seulement étonnamment légère mais aussi extrêmement résistante et totalement conforme aux réglementations de la Communauté européenne en matière de collision.

Cette technologie est notamment utilisée dans les portières de la JD70 et bien qu’elle ait été conçue pour l’automobile, elle a suscité l’intérêt dans des domaines aussi éloignés que le cyclisme, le nautisme et l’aviation.

L’utilisation d’une batterie lithium-ion a également permis d’économiser 7 kg par rapport à une batterie standard.

Les nouveaux sièges sont également en fibre de carbone. Le volant avec système quick release est multifonctions. Cela permet, une fois encore, d’économiser du poids et de limiter le nombre d’interrupteurs sur le tableau de bord en fibre de carbone lui aussi.

EXPÉRIENCE DE CONDUITE PURE

Adapté à la fois à la route et à la piste, la JD70 marque l’un des temps forts de la 41e année de Donkervoort Automobielen qui reste fidèle à sa philosophie de la conduite à l’état pur et des émotions non filtrées.

À la différence des machines modernes produites par les constructeurs de voitures de sport traditionnels, la Donkervoort JD70 évitera autant que possible les aides électroniques à la conduite afin de maximiser le défi, l’implication et la pureté de la conduite.

La clientèle fidèle de Donkervoort Automobielen a confirmé qu’elle préfère une voiture qui combine un certain confort de conduite avec la capacité de créer une expérience pure et non filtrée, permettant aux conducteurs de former un lien inébranlable avec leur machine.

Beaucoup de propriétaires de Donkervoort possèdent également des collections de voitures classiques. La JD70 leur permettra de passer les vitesses manuellement, de conduire sans direction assistée, de corriger leurs survirages et de développer leurs propres compétences de conduite. Le tout dans une supercar sûre, dotée d’une fiabilité et d’une sécurité modernes.

Comme pour toutes les autres Donkervoort, la possession d’une JD70 ouvre la porte à un large éventail de track days, de formations au pilotage, de voyages ainsi qu’à l’adhésion immédiate à la grande famille Donkervoort – tant au sens propre qu’au sens figuré.

OPTIONS NOTABLES

Tout comme il n’y a pas deux Donkervoort identiques, il n’y a pas deux propriétaires de Donkervoort identiques. C’est pourquoi les Donkervoort peuvent être personnalisées à l’extrême, de la peinture aux pièces en passant par l’intérieur.

Voici quelques exemples de l’étendue des options parmi lesquelles un acheteur de JD70 peut choisir.

Performance

  • Échappement free flow en acier inoxydable (sans filtre à particules).
  • Système de refroidissement pour le différentiel.
  • Arceau de sécurité Bilster Berg.
  • Rapport de direction plus court.
  • Système d’ABS de course par Bosch, édition M5 Clubsport.
  • Étriers de frein arrière Tarox à six pistons.
  • Harnais Luke six points (approuvé par la FIA).
  • Harnais quatre points Schroth (homologués pour la route).
  • Écran MXS Pista avec enregistrement des données de télémétrie et des temps au tour. Transmission des données par Wifi.
  • Système contrôle de la température et de la pression des pneus.
  • Jantes en fibre de carbone.
  • Tunnel de transmission en fibre de carbone.

Customisation et confort

  • Pack de configuration d’intérieur.
  • Pack vent, monté sur le contour de pare-brise pour réduire les turbulences dans l’habitacle.
  • Système de climatisation ultraléger.
  • Caméra de recul pour faciliter la marche arrière.
  • Deux alarmes différentes au choix.
  • Direction assistée électrique réglable.
  • Phares xénon.

NO COMPROMISE

La D8 GTO-JD70. Puissante, rapide et ultralégère. Une pure machine de conduite comme aucune autre sur le marché. Sur circuit, sur une route de campagne ou dans un col de montagne. Donkervoort, No Compromise

LIMITED EDITION TO HONOUR A ONE-OFF EDITION

Seules 70 JD70 seront construites – une pour chaque année de la vie de Joop (jusqu’à présent) – les premières livraisons étant prévues pour le 11 juin 2020.

– Fin du communiqué de presse –

Liens

Lien vers la D8 GTO-JD70
https://www.donkervoort.com/fr/cars/donkervoort-d8-gto-jd70/

Media Package
Télécharger le dossier de presse comprenant des images haute résolution

Vidéos
https://youtu.be/bnnVK5UxIBY 

Contact presse
Amber Donkervoort
[email protected]
+31 (0) 320 267 050

Pour les novices, l’histoire de Donkervoort a commencé lorsque son fondateur, Joop Donkervoort, a acheté les droits de distribution pour la Lotus 7 aux Pays-Bas, avant de découvrir qu’elle n’était pas homologuée sur les routes néerlandaises.

Après avoir d’abord essayé de modifier la voiture pour qu’elle soit conforme à l’homologation néerlandaise, il a décidé de créer sa version de la Lotus 7 en recommençant à zéro, mais à sa façon. Il était convaincu qu’il pouvait l’améliorer, notamment en matière de confort, de fiabilité et de dynamique de conduite.

C’est ainsi que la première voiture de route de Donkervoort, la S7, est née en 1978 et a permis à Donkervoort de devenir le premier constructeur de petites séries à obtenir l’homologation de type.

Mais en fait, tout a commencé bien avant cela, avec des cahiers d’école remplis de dessins de voitures au lieu de devoirs de géographie, des systèmes de suspension esquissés pendant les cours d’histoire et des carrosseries élégantes créés à la place des cours d’art.

L’obsession de fabriquer la voiture de sport parfaite a absorbé Joop Donkervoort dès son plus jeune âge.

Donkervoort a progressé, Joop se voyant plus comme un professeur et un technicien que comme un homme d’affaires. Il a marqué le dixième anniversaire de la marque en créant la série de courses Donkervoort Cup pour la nouvelle D10. Il a permis à ses propriétaires de se rendre sur la piste, de faire la course et de rentrer chez eux, Donkervoort s’occupant de tout, de l’assistance technique et des pneus à l’hospitalité et la restauration.

En 2000, Donkervoort a établi une relation solide avec le chef d’Audi sport à l’époque, le Dr Franz-Josef Paefgen, pour la fournitures des moteurs et l’assistance technique. Le site de Loosdrecht était devenu trop petit et la société a déménagé dans son siège actuel à Lelystad.

Une nouvelle génération de D8 a conduit Donkervoort à son premier modèle GT à toit fermé en 2007 et à la course en GT4, où elle a remporté toutes les courses de sa classe, des 24 heures de Spa-Francorchamps aux 24 heures de Dubaï.

La D8 GT a également marqué l’arrivée des enfants de Joop, Denis et Amber, respectivement dans les domaines de la technique et du marketing.

En 2011, la D8 GTO a marqué un tournant pour Donkervoort, avec le designer principal Jordi Wiersma et les ingénieurs qui ont conçu une supercar cabriolet magnifiquement équilibrée, solide, rapide et distinctive.

Ce modèle a ouvert de nouveaux marchés à Donkervoort et la GTO constitue la base de la JD70.