Joop Donkervoort se retire

Le constructeur néerlandais de voitures de sport Donkervoort Automobielen a annoncé aujourd’hui le départ à la retraite de son fondateur et président, Joop Donkervoort.

Joop Donkervoort, âgé de 71 ans, a fondé la société en 1978 et en a été le président et le directeur général. Il a construit la marque en partant de rien pour en faire une marque de voitures de sport de renommée mondiale. Il transmettra la gestion quotidienne de l’entreprise à son fils, Denis, à partir du 1er janvier 2021.

“Mon père a réalisé des choses étonnantes au cours de sa vie ici, la grande famille Donkervoort composée du personnel et des propriétaires de Donkervoort lui sera toujours reconnaissante pour sa vision, sa ténacité et sa conviction que nos voitures doivent créer des émotions”, a déclaré Denis Donkervoort, directeur général de Donkervoort Automobielen.

“Son expertise et son expérience ne seront pas perdue, il aura toujours un rôle important à jouer dans l’entreprise qu’il a fondée. Tous ceux qui connaissent mon père savent qu’il ne ralentira pas, mais il est maintenant disponible pour partager son expertise sur des projets externes avec d’autres entreprises.”

Donkervoort Automobielen est en plein essor, avec l’introduction des modèles D8 GTO-JD70, Bare Naked Carbon Edition et D8 GTO- JD70 R en 2020. La société Donkervoort a également rendu autonome le département EX-CORE développant un procédé breveté de production de pièces en fibre de carbone. Cela permet à Donkervoort de se concentrer sur son activité principale, à savoir la fabrication de voitures de sport exclusives, légères et riches en émotions.

Toujours en forme et en bonne santé, Joop Donkervoort prévoit de passer son nouveau temps libre à faire de l’exercice, à encadrer de jeunes entrepreneurs et à contribuer en tant que consultant à des projets de conception et d’ingénierie, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de Donkervoort Automobielen. Il continuera à partager son expertise dans le développement des nouveaux modèles Donkervoort encore secrets à ce jour.

Initiateur et force motrice du concept ultra résistant et innovant de fibre de carbone EX-CORE, il a déjà poussé le matériau à être testé avec quatre écuries de Formule 1 et continuera à travailler sur des projets spéciaux EX-CORE.

“C’est un bon moment pour partir après 43 ans, l’entreprise est en bonne santé et la direction est entre de bonnes mains. Je pourrais maintenant consacrer mon temps à d’autres affaires et à des opportunités de consultance”, a déclaré Joop Donkervoort.

“Au fil des ans, j’ai souvent été sollicité pour des conseils par des entreprises en démarrage et des entreprises existantes et bien que j’aurais beaucoup aimé aider, je n’ai jamais eu le temps et je me suis concentré uniquement sur Donkervoort. Cette étape laisse enfin plus de place aux projets externes et je suis donc ravi de pouvoir me lancer dans d’autres projets”.

Il a fallu 13 ans à Joop Donkervoort pour achever son plan de succession. Ce temps a permis d’encadrer Denis et de placer et former du personnel expérimenté dans des rôles critiques avant son départ. Le directeur general, Denis Donkervoort, s’occupe de la gestion courante de Donkervoort depuis plus de dix ans déjà et a été formé par son père à tous les aspects de l’entreprise.

Outre son expérience dans la gestion et sa connaissance de la manière de survivre aux hauts et aux bas du secteur automobile, Joop a également absorbé une expertise unique dans le domaine des constructions légères, des petites séries et des matériaux composites. Cette expertise ne sera toutefois pas perdue pour Donkervoort Automobielen puisque Joop Donkervoort a été mandaté comme membre du conseil consultatif de l’entreprise. De plus amples informations sur le conseil consultatif de Donkervoort Automobielen seront publiées dans les prochains mois.

“J’ai toujours été intéressé par l’aspect technique des choses, mais cela n’a jamais été ma plus grande motivation”, a admis Joop Donkervoort. “La technologie est un moyen pour arriver à ses fins. Important, bien sûr, mais cela reste un moyen de créer des émotions humaines. Et non l’inverse.
“Ce qui compte, c’est l’expérience, prendre du plaisir, trouver sa place… l’émotion.”

Près de 1500 Donkervoort ont été construites depuis que Joop Donkervoort a fondé la société à Tienhoven aux Pays-Bas. Chacune de ces voitures est remplie jusqu’au bout du pare-brise de la philosophie de Joop. Chaque Donkervoort été construites à la main et avec la contribution des acheteurs de sorte à ce que chaque voiture soit unique et qu’il n’y ait jamais deux Donkervoort identiques.

– Fin du communiqué de presse –

Kit de presse
Télécharger le kit de presse

Contact de presse
Amber Donkervoort
[email protected]
+31 (0) 320 267 050

Pour les novices, l’histoire de Donkervoort a commencé lorsque son fondateur, Joop Donkervoort, a acheté les droits de distribution pour la Lotus 7 aux Pays-Bas, avant de découvrir qu’elle n’était pas homologuée sur les routes néerlandaises.

Après avoir d’abord essayé de modifier la voiture pour qu’elle soit conforme à l’homologation néerlandaise, il a décidé de créer sa version de la Lotus 7 en recommençant à zéro, mais à sa façon. Il était convaincu qu’il pouvait l’améliorer, notamment en matière de confort, de fiabilité et de dynamique de conduite.

C’est ainsi que la première voiture de route de Donkervoort, la S7, est née en 1978 et a permis à Donkervoort de devenir le premier constructeur de petites séries à obtenir l’homologation de type.

Mais en fait, tout a commencé bien avant cela, avec des cahiers d’école remplis de dessins de voitures au lieu de devoirs de géographie, des systèmes de suspension esquissés pendant les cours d’histoire et des carrosseries élégantes créés à la place des cours d’art.

L’obsession de fabriquer la voiture de sport parfaite a absorbé Joop Donkervoort dès son plus jeune âge.

Donkervoort a progressé, Joop se voyant plus comme un professeur et un technicien que comme un homme d’affaires. Il a marqué le dixième anniversaire de la marque en créant la série de courses Donkervoort Cup pour la nouvelle D10. Il a permis à ses propriétaires de se rendre sur la piste, de faire la course et de rentrer chez eux, Donkervoort s’occupant de tout, de l’assistance technique et des pneus à l’hospitalité et la restauration.

En 2000, Donkervoort a établi une relation solide avec le chef d’Audi sport à l’époque, le Dr Franz-Josef Paefgen, pour la fournitures des moteurs et l’assistance technique. Le site de Loosdrecht était devenu trop petit et la société a déménagé dans son siège actuel à Lelystad.

Une nouvelle génération de D8 a conduit Donkervoort à son premier modèle GT à toit fermé en 2007 et à la course en GT4, où elle a remporté toutes les courses de sa classe, des 24 heures de Spa-Francorchamps aux 24 heures de Dubaï.

La D8 GT a également marqué l’arrivée des enfants de Joop, Denis et Amber, respectivement dans les domaines de la technique et du marketing.

En 2011, la D8 GTO a marqué un tournant pour Donkervoort, avec le designer principal Jordi Wiersma et les ingénieurs qui ont conçu une supercar cabriolet magnifiquement équilibrée, solide, rapide et distinctive.

Ce modèle a ouvert de nouveaux marchés à Donkervoort et la GTO constitue la base de la JD70.