Donkervoort D8 GTO-JD70 R // Plus puissante, plus rapide et plus sûre

Plus puissante, plus rapide et plus sûre, la nouvelle D8 GTO-JD70 R est une voiture conçue spécialement pour les circuits, avec des performances et des technologie d’hypercar au prix d’une supercar.

Si la D8 GTO JD70 est le cœur battant de Donkervoort Automobielen, la JD70 R est son noyau dur, sans aucun compromis, portant le concept de la JD70 à un niveau de performances qui ne peut être exploité que sur circuit.

La JD70 a été lancée cette année pour célébrer le soixante-dixième anniversaire du fondateur de la marque Joop Donkervoort. La JD70 R, elle, a été créée pour mettre dans l’embarras les autres voitures de sport et leurs propriétaires et pour offrir à son pilote la sensation d’être une superstar sur la piste.

Il s’agit de la Donkervoort la plus rapide, la plus agressive et la plus extrême jamais construite. Elle est capable de pulvériser les chronos, de gagner des courses et cela pour une fraction seulement du budget en carburant, en pneus et en freins traditionnellement affecté pour ce type de voitures.

« Les changements que nous avons apportés avaient tous été envisagés durant le programme de développement de la JD70 », a expliqué Denis Donkervoort, directeur général de Donkervoort.

« Nous avons rendu la JD70 R plus rapide sur n’importe quel circuit que la JD70 et nous avons également fait de la sécurité en cas d’accident une priorité.

« La voiture est équipée d’un système d’extincteur intégré, d’une plus grande protection anti-feu pour le réservoir de carburant, de harnais six points, de baquets de course et d’un système de freinage ABS de course.

« Pour chaque augmentation des performances de la JD70 R, nous avons augmenté de façon exponentielle la protection en cas d’accident. »

La JD70 R a été conçue, développée et construite pour être conduite durant de longues heures à plein régime, être réapprovisionnée en carburant et être aussitôt renvoyée sur le circuit.

Elle a également été conçue pour envoyer des données en temps réel aux stands, où l’équipe des techniciens de Donkervoort peut régler la voiture pour chaque circuit et aider le pilote de la JD70 R à tirer le maximum de son potentiel.

Donkervoort a recalculé chaque boulon et chaque écrou de la JD70 R lors de son développement en parallèle avec la JD70 de route.

Bien que visuellement similaire à sa sœur destinée à la route, la JD70 R est plus rapide, plus nerveuse et plus sûre. Elle offre une plage de réglage de châssis et de suspension encore jamais égalée.

D’importants changements ont été apportés à la boîte de vitesses, les freins, la direction, les dispositifs de sécurité et les pneus pour créer une voiture capable de boucler le tour du circuit de Spa-Francorchamps avec cinq secondes d’avance sur la JD70 de route. Le bolide devance même de trois secondes la Koenigsegg Regera qui génère 1100 ch et 2000Nm de couple.

Mais elle n’est pas juste rapide. La voiture est disponible avec un soutien complet sur le circuit, du transport à la restauration, des pièces détachées aux pneus jusqu’à l’assistance mécanique et à l’accompagnement du pilote. Tout cela par l’usine Donkervoort elle-même.

Chaque pilote a le sentiment d’appartenir à une équipe de chanceux dans un déjà petit groupe de propriétaires de Donkervoort.

Donkervoort a concentré ses efforts sur la suspension, la sécurité en cas d’accident, les freins et la direction de la JD70 R, créant une voiture qui non seulement augmente le plaisir du pilote mais réduit également les chronos sur circuit.

À partir de 198 000 euros hors taxes, la JD70 R est la façon la plus exclusive, la moins exigeante en maintenance et la mieux encadrée de partir à la chasse aux hypercars sur les circuits du monde.

Stop

Un des éléments primordiaux de la confiance du pilote sur circuit est le freinage, et dans le cas de la JD70 R, Donkervoort en a particulièrement pris soin.

Il ne s’agit pas seulement de freiner mieux que la JD70 sur la piste mais de faire en sorte que le pilote sente qu’il s’arrêtera mieux à chaque freinage. Cela est rendu possible grâce à l’ajout du système de freinage ABS Bosch M5 Clubsport.

C’est un système déjà utilisé par le passé par Donkervoort qui offre au pilote un réglage en 12 positions, de sorte que chaque pilote dispose à tout moment du bon feeling freinage mais aussi du bon niveau d’adhérence, quelles que soient les conditions.

L’ABS offre un énorme avantage en matière de fluidité dans la conduite car le pilote peut s’en servir pour tirer de la JD70 R beaucoup plus de liberté lorsqu’il doit freiner et tourner en même temps.

Le reste du système de freinage reprend les éléments Tarox utilisés sur la JD70, mais sans la contrainte de devoir être efficace à froid sur la route et à chaud sur circuit. Ici la totalité du système est pensé pour la piste.

Le freinage est beaucoup plus agressif que sur la JD70 de route, avec des plaquettes de freins de course et des fluides plus résistants aux chaleurs soutenues. Les freins mordent plus fort à chaque freinage.

Elle conserve le bouton de répartition du freinage au centre du tableau de bord, ce qui aide le pilote à ajuster l’équilibre de freinage de la voiture en fonction des différents types de pneus ou des différentes charges en carburant.

A l’avant on utilise des disques de 310 mm x 24 mm à dessin en vague et des étriers monoblocs à six pistons. A l’arrière il s’agit de disques à dessin en vague plus petits, 285 mm x 24 mm et un ensemble d’étriers à un six pistons avec frein à main indépendant.

Nankang a récompensé la confiance de Donkervoort dans leurs pneus pour la JD70 en développant un jeu de pneus slicks ultra adhérents et durables pour la JD70 R. Les roues ont la même taille avec 235/45 17 à l’avant et 245/40 18 à l’arrière.

Les pneus slick et pluie de Nankang sont proposés sur des jantes Rays, enveloppant à l’avant des jantes 8 x 17” en alliage forgé et à l’arrière des roues plus larges de 9 x 18”.

Les jantes ultra-légères en fibre de carbone sont une option d’usine, tout comme les couvertures chauffantes pour les pneus.

Virages

Avec des distances de freinage beaucoup plus courtes, la prochaine étape pour aller vite est de pouvoir bien négocier les virages. Pour cela Donkervoort c’est tourné vers une technologie qui n’avait jusqu’à présent pas été considérée par Donkervoort.

Une direction assistée.

La JD70 R fait usage d’un système de direction assistée électrique de course ultra léger et offre le choix entre deux crémaillères de direction, dont une avec un rapport ultra court de 2.7 tours de butée en butée.

Donkervoort propose toujours la JD70 R avec une direction traditionnelle non assistée, toutefois Denis Donkervoort estime que la voiture est plus rapide et plus facile à corriger avec la crémaillère de direction courte et le système de direction assistée.

Le système de direction assistée est réglable, cela permet aux pilotes de choisir le niveau idéal d’assistance de la direction pour atteindre en toute confiance les performances maximales.

Tout comme la JD70, la JD70 R est construite autour d’une technologie de châssis hybride qui combine un châssis tubulaire en acier avec de la fibre de carbone pour augmenter la résistance et de l’aluminium pour réduire le poids.

Le système de suspension à voie large repose sur le principe des doubles triangles avec des bras oscillants à l’arrière. Les amortisseurs Intrax de la JD70 R sont réglables en quatre voies et les ressorts faits sur mesure sont 20 % plus rigides que sur la JD70.

Les barres stabilisatrices sont également plus rigides. Même les silent blocs sont plus rigides et la garde au sol est 20 mm plus basse, toujours dans le but de prendre de la vitesse en toute confiance.

Go

Il y a des moments où les mains du pilote sont tellement prises sur circuit qu’aller chercher le levier de vitesse peut devenir contraignant.

Il existe également des technologies plus rapides pour réaliser de meilleurs chronos sur la piste. Donkervoort a adopté pour une de ces technologies sur la JD70 R, avec une boite de vitesses séquentielle.

Développé par Quaife sur la base des spécifications de Donkervoort, la transmission gagne un rapport de vitesse. Cela permet à Donkervoort d’optimiser encore la plage de démultiplication des rapports pour de meilleurs temps au tour.

« Une partie importante de l’avantage que peut prendre la JD70 R sur le chrono provient du temps beaucoup plus court de changement de vitesse que permet la nouvelle boîte », a expliqué Denis Donkervoort.

Les palettes au volant optionnelles se fixent sur le volant multifonctions amovible, comme sur une Formule 1.

La boîte de vitesses Quaife est 15 kg plus lourde que la boîte à cinq vitesses de 23 kg mais Donkervoort insiste sur le fait que sa robustesse et les performances qu’elle génère valent largement ce poids supplémentaire. Le dispositif est conçu pour supporter presque deux fois la puissance de la JD70 R.

Le système permet même un passage des vitesses à plein régime et le rétrogradage se fait tout en douceur grâce au talon pointe automatique rendant chaque changement de vitesse aussi souple et rapide que possible.

La boite de vitesse est alimentée en air frais grâce à une écope sur le capot permettant de garder la bonne température lors des sessions intenses sur circuit.

L’arbre de transmission est désormais plus robuste, le différentiel à glissement limité a été renforcé et la JD70 R passe également aux arbres de transmission de course pour plus de durabilité et moins de frais d’entretien.

La JD70 R partage avec la JD70 le moteur turbo cinq cylindres Audi Sport, c’est également la voiture la plus puissante jamais construite par Donkervoort.

Le moteur de 2.5 litres génère 415 chevaux (310kW) et 520 Nm de couple maximal, avec un couple maximal atteint dès 1750 tr/min et se maintenant jusqu’à 6350 tr/min. Cela donne à la JD70 R une flexibilité sans précédent pour les accélérations dans les sorties de virages.

La voiture est équipée d’un volant moteur allégé, ce qui aide à augmenter le régime jusqu’au pic de puissance de 5850 tr/min à 7000 tr/min. La sortie d’échappement, elle, est situé sur le côté de la voiture, tout comme à l’époque des voitures de route utilisées sur les circuits.

L’échappement satisfait à toutes les limites sonores européennes prévues sur les circuits, il n’y a donc aucune restriction quant aux circuits où la voiture peut rouler ni aux accélérations pouvant être réalisées.

La JD70 R fait appel à des lubrifiants élaborés sur mesure par Ravenol, le fournisseur allemand de Formule 1 a impressionné Donkervoort par les performances offertes durant le développement de la JD70.

Box, box, box

Donkervoort s’est engagé à aider chaque pilote de JD70 R à atteindre son niveau maximal de performance en l’intégrant dans ses propres activités de course.

Donkervoort a également aidé les pilotes à rester sur la piste aussi longtemps que possible avec une supercar légère (715 kg). Ce faible poids est beaucoup moins contraignant pour les pneus, les freins et le groupe motopropulseur que ce n’est le cas sur les versions pour circuit des supercars conventionnelles.

La JD70 R a été conçue pour avoir un coût d’utilisation maitrisé sur circuit, avec un jeu de slicks prévu pour tenir au moins 1000 km et des plaquettes de freins prévues pour tenir jusqu’à 5000 km d’utilisation sur circuit.

Et lorsqu’il s’agit de remplacer les disques, la légèreté de la JD70 R implique qu’elle peut se contenter de disques en acier au lieu des onéreux disques carbone-céramique qu’exigent les voitures plus lourdes. Les disques ont besoin d’être remplacés moins souvent et sont également moins chers.

Donkervoort offre aux propriétaires de JD70 R une série de services d’assistance, le transport de leur voiture, les pneus et les pièces détachées sur circuit jusqu’à une assistance mécanique et à la prise en charge de la restauration et de l’accompagnement des pilotes.

La JD70 R dispose d’une vaste gamme d’outils de télémétrie permettant même d’envoyer les données au stand en temps réel, ces données peuvent être sauvegardée ou utilisée immédiatement pour améliorer les performances à la fois du pilote et de la voiture.

Le premier élément permettant cette amélioration est l’écran numérique couleur AIM et sa connexion avec le système de caméra SmartyCam. Avec ce système les enregistrements vidéo comportent toutes les données de la voiture, comme la vitesse et la température des pneus.

Donkervoort fait usage du système AIM pour analyser les performances des pilotes dans les moindres détails, ce qui les aide à devenir de meilleurs pilotes, plus rapides et plus confiants. Le système permet également d’aider les pilotes à régler les performances de leur voiture pour qu’elles deviennent meilleures, plus rapides et plus sûres.

La JD70 R est également dotée d’un système de contrôle de la pression et de la température des pneus. Le pilote peut lire ces données sur l’écran numérique et ces données sont également envoyées en direct au stand. Ce système peut être utilisé sur plusieurs jeux de pneus.

Il existe même une option de communication entre le pilote et le stand pour permettre à Donkervoort d’analyser les données et aider le pilote en temps réel en lui conseillant de modifier un réglage ou de se concentrer sur les points permettant de gagner de la vitesse.

Et pour les moments légèrement embarrassants où la voiture finit sa course dans le bac à gravier, un nouveau crochet de remorquage est placé à l’arrière et une sangle de remorquage à l’avant.

Sécurité

La JD70 R a fait d’énormes progrès en matière de sécurité par rapport à la JD70. Une des plus grandes améliorations peut être également apportée aux voitures de route.

Donkervoort estime avoir le devoir d’améliorer la sécurité de ses voitures à chaque fois que celle-ci deviennent plus rapides.

Il existe plusieurs domaines d’amélioration, l’augmentation de 60 % dans l’utilisation de la fibre de carbone Ex-Core pour la protection contre les impacts latéraux, les sièges de course entièrement en fibre de carbone et le tout dernier système de sécurité en cas d’incendie.

La JD70 R est disponible avec un réservoir homologué FIA, rempli de mousse absorbant le carburant en cas d’accident. Ce système réduit considérablement le risque de perte d’essence en cas d’accident.

Une seconde possibilité est la nouvelle « enveloppe » de protection en kevlar et fibre de carbone qui une très robuste couche de protection ajoutée au réservoir de série. Bien plus économique que le système FIA complet, ce système présente les grands avantages d’être à la fois autorisé sur route et capable d’être intégré dans n’importe quel modèle D8 GTO.

Ce système est bien plus sécuritaire que le niveau prescrit pour l’homologation de route.

L’arceau de sécurité Bilster Berg ajoute 4,5 kg au poids du véhicule mais aussi une tranquillité d’esprit avec une rigidité encore plus grande du châssis. Les sièges sont également équipés de harnais 6 points homologués FIA.

Le système d’extincteur intégré disposé également de l’homologation FIA. Le système est équipé de six jets pour envoyer la mousse dans le compartiment moteur et dans l’habitacle.

Donkervoort peut même créer une combinaison de course et un casque sur mesure pour ses pilotes, cela grâce à des accords à long terme passés avec OMP pour les combinaisons, avec Bell pour les casques et avec HANS pour les accessoires.

La JD70 R satisfait même aux exigences de sécurité de la FFSA, contrairement à de nombreuses voitures légères destinées au circuit. Ce qui la rend apte à rouler sur tous les circuits européens.

– – Fin du communiqué de presse – –

Liens
Lien vers la D8 GTO-JD70 R
Lien vers la D8 GTO-JD70

Media Package
Télécharger le dossier de presse comprenant des images haute résolution

Vidéos
https://youtu.be/48Jun7lT5b8

Contact presse
Amber Donkervoort
[email protected]
+31 (0) 320 267 050

Pour les novices, l’histoire de Donkervoort a commencé lorsque son fondateur, Joop Donkervoort, a acheté les droits de distribution pour la Lotus 7 aux Pays-Bas, avant de découvrir qu’elle n’était pas homologuée sur les routes néerlandaises.

Après avoir d’abord essayé de modifier la voiture pour qu’elle soit conforme à l’homologation néerlandaise, il a décidé de créer sa version de la Lotus 7 en recommençant à zéro, mais à sa façon. Il était convaincu qu’il pouvait l’améliorer, notamment en matière de confort, de fiabilité et de dynamique de conduite.

C’est ainsi que la première voiture de route de Donkervoort, la S7, est née en 1978 et a permis à Donkervoort de devenir le premier constructeur de petites séries à obtenir l’homologation de type.

Mais en fait, tout a commencé bien avant cela, avec des cahiers d’école remplis de dessins de voitures au lieu de devoirs de géographie, des systèmes de suspension esquissés pendant les cours d’histoire et des carrosseries élégantes créés à la place des cours d’art.

L’obsession de fabriquer la voiture de sport parfaite a absorbé Joop Donkervoort dès son plus jeune âge.

Donkervoort a progressé, Joop se voyant plus comme un professeur et un technicien que comme un homme d’affaires. Il a marqué le dixième anniversaire de la marque en créant la série de courses Donkervoort Cup pour la nouvelle D10. Il a permis à ses propriétaires de se rendre sur la piste, de faire la course et de rentrer chez eux, Donkervoort s’occupant de tout, de l’assistance technique et des pneus à l’hospitalité et la restauration.

En 2000, Donkervoort a établi une relation solide avec le chef d’Audi sport à l’époque, le Dr Franz-Josef Paefgen, pour la fournitures des moteurs et l’assistance technique. Le site de Loosdrecht était devenu trop petit et la société a déménagé dans son siège actuel à Lelystad.

Une nouvelle génération de D8 a conduit Donkervoort à son premier modèle GT à toit fermé en 2007 et à la course en GT4, où elle a remporté toutes les courses de sa classe, des 24 heures de Spa-Francorchamps aux 24 heures de Dubaï.

La D8 GT a également marqué l’arrivée des enfants de Joop, Denis et Amber, respectivement dans les domaines de la technique et du marketing.

En 2011, la D8 GTO a marqué un tournant pour Donkervoort, avec le designer principal Jordi Wiersma et les ingénieurs qui ont conçu une supercar cabriolet magnifiquement équilibrée, solide, rapide et distinctive.

Ce modèle a ouvert de nouveaux marchés à Donkervoort et la GTO constitue la base de la JD70.