Donkervoort D8 GTO-JD70 Bare Naked Carbon Edition // Lorsque l’art rencontre la légèreté

  • Le constructeur automobile Donkervoort a déshabillé la première voiture de série au monde à dépasser les 2G.
  • Donkervoort propose la D8 GTO-JD70 en version Bare Naked Carbon Edition (BNCE).
  • Plus de la moitié des 70 JD70 qui seront produites – une pour chaque année de la vie du fondateur Joop Donkervoort jusqu’à présent – ont été vendues. Certaines ont été commandées en version BNCE.
  • L’édition BNCE laisse le choix entre un vernis incolore ou un vernis coloré transparent appliqué sur les panneaux en fibre de carbone de la carrosserie.
  • L’accélération latérale de la JD70 est à la hauteur de son accélération en ligne droite et cela grâce au moteur turbo cinq cylindres 2,5 litres Audi avec une puissance de 415 ch.
  • La finition BNCE réduit les 700 kg de la JD70 à près de 694 kg.
  • La JD70 passe de zéro à 100 km/h en 2,7 secondes, et de 0 à 200 km/h en 7,7 secondes, avec une vitesse maximale de 280 km/h.

La D8 GTO-JD70 Bare Naked Carbon Edition

Donkervoort Automobielen a déshabillé sa D8 GTO-JD70 pour la proposer dans la version Bare Naked Carbon Edition (BNCE).

Disponible avec vernis incolore ou teinté, la finition Bare Naked Carbon Edition confère à la JD70 un aspect artistique et impressionant. Cette finition met en valeur la précision de l’expertise de Donkervoort en matière de fibre de carbone, tout en allégeant de plusieurs kilogrammes la voiture de 700 kg.

Les JD70 dotées de la technologie BNCE peuvent être livrées avec un look pur carbone ou revêtues d’un vernis teinté, les deux en finition mate ou brillante.

Première voiture de série au monde avec une accélération latérale de 2 G, la JD70 a été développée pour célébrer le 70e anniversaire de Joop Donkervoort, le fondateur de Donkervoort. La version BNCE, elle, a été développée pour permettre de personnaliser davantage chaque JD70 construite par Donkervoort.

Le concept BNCE offre la possibilité d’alléger et de personnaliser la voiture au-delà de la palette de couleurs habituelles.
« Les éléments en fibre de carbone restent les mêmes », explique Denis Donkervoort, le directeur général de Donkervoort Automobielen.

« Nous utilisons des encres conçues spécialement pour cette application qui sont mélangées au vernis incolore pour créer l’aspect teinté dans la fibre. »

« Nous pouvons aussi assortir les pièces intérieures en carbone teinté à la carrosserie extérieure », précise-t-il.

Plus de 95% de la carrosserie standard de la JD70 est en fibre de carbone. La finition BNCE, que nous avons lancée en 2018, permet aux propriétaires de voir exactement ce pourquoi ils ont payé.La carrosserie de la JD70 est construite en fibre de carbone/Kevlar tissé, c’est également le cas pour les ailes de la voiture.

Le design de l’avant a été entièrement revu comparé à celui de la GTO-40. Toutes les pièces ouvertes ont un dessin hexagonal ; elles sont fabriquées par impression 3D.

BNCE

Développé à la demande d’un client en 2018, le concept BNCE offre le choix entre deux types de finition : brillant ou mat.

Donkervoort a déjà livré plusieurs voitures avec la carrosserie BNCE à des connaisseurs passionnés, mais la version BNCE est désormais commercialisée plus largement.

Donkervoort propose à sa clientèle quatre niveaux d’exposition de la fibre de carbone : du subtil « exposed-carbon upgrade » à la véritable œuvre d’art « full exposed carbon ».

Exposed Carbon Upgrade : Le premier pas dans l’univers du carbone visible met en valeur le carbone (revêtu de vernis mat ou brillant) sur les panneaux latéraux, les ailes du compartiment moteur, la prise d’air du capot et l’intégralité de l’intérieur.

Hypercar Carbon Weave : cette upgrade de la première option réduit le poids de la voiture grâce à un tissage de fibre de carbone différent et reconnaissable de loin.

Full Exposed-Carbon : L’apparence de toute la voiture est en carbone exposé, y compris la protection d’échappement. Cette option réduit considérablement le poids de la voiture.

Full-Exposed Coloured Carbon : Donkervoort livre la voiture entièrement en carbone teinté, y compris la protection de l’échappement latéral.

Les couleurs pour les versions Full-Exposed Coloured Carbon sont disponibles sur demande ; elles comprennent actuellement vert, rouge, bleu, or et gris. L’aspect métallisé peut aussi être intégré.

La D8 GTO-JD70

La Donkervoort D8 GTO-JD70, la légende des supercars, franchit la barre des 2 G pour offrir un adhérence en virage sidérante à la hauteur de son accélération époustouflante.

La JD70 peut atteindre une accélération latérale supérieure à 2 G dans les virages, même dans sa configuration de base et avec des pneus Nankang homologués pour la route.

C’est une supercar pour celles et ceux qui aspirent aux sensations extrêmes et à une expérience de conduite pure et non édulcorée. La JD70 a été conçue pour permettre de faire entièrement corps avec la machine.

Elle est aussi confortable à conduire dans les rues de ville que sur les autoroutes dégagées.

« La JD70 évolue au-delà des unités de mesure d’accélération et de freinage habituelles. C’est pourquoi nous utilisons maintenant les forces mesurées en G. La voiture reste une machine offrant une expérience de conduite pure sans équivalent sur le marché », annonce Denis Donkervoort, directeur général de Donkervoort Automobielen.

« La JD70 est le condensé de tout ce que nous savons et de tout ce que nous avons appris sur route et sur circuit, à l’occasion des événements track day et des échanges avec nos clients, et bien sûr de ce que Joop considère comme une vraie supercar créée pour la vraie conduite. »

Le prix de départ de la D8 GTO-JD70 est €163 .636,36- (hors taxes).

La puissance n'est rien sans contrôle

Dans la Donkervoort la plus puissante jamais créée, se trouve un moteur cinq cylindres en ligne de 2,5 litres. Il a été conçu par Audi Sport pour développer 415 ch (310 kW) de puissance et 520 Nm de couple.

Le moteur délivre son couple maximal dès 1750 tr/min et le maintien jusqu’à 6350 tr/min – un régime auquel la plupart des voitures développent leur puissance maximale.

Sa déclinaison correspond à celle de la précédente D8 GTO-40, offrant suffisamment de similarité pour réconforter les fidèles de Donkervoort et suffisamment de performances brutes et de caractère pour attirer de nouveaux clients.

Intégrant un nouveau catalyseur, l’échappement sort sur le côté de la voiture devant les roues arrière. Cela permet de réduire le poids de la voiture. Il a également été développé pour délivrer une sonorité encore plus envoûtante dans l’habitacle.

La voiture est équipée d’une boîte de vitesses manuelle à cinq rapports rapprochés qui entraine un différentiel à glissement limité sur essieu arrière.

La modification la plus importante apportée à la transmission a été d’allonger le rapport final de 3,63:1 à 3,31:1, afin de tirer le meilleur parti des performances du moteur à bas régime.

Le passage à un rapport de transmission finale plus élevé ne modifie pas l’accélération en ligne droite. En revanche, il contribue à améliorer l’économie de carburant. Même avec ces performances, le nombre officiel des émissions de CO2 par kilomètre de la JD70 n’est que de 198 grammes.

Au cœur de la JD70 se trouve une technologie de châssis hybride qui combine un châssis tubulaire en acier haut tensile avec de la fibre de carbone pour une plus grande résistance. De l’aluminium est également intégré pour réduire le poids dans les zones moins critiques.

Les amortisseurs Intrax réglables sur 4 voies, dont la conception interne a été entièrement revue, sont montées à chaque roue.
Les ressorts hélicoïdaux sont fabriqués sur mesure pour Donkervoort et les barres antiroulis avant et arrière sont également paramétrables.

Donkervoort a choisi la société italienne spécialisée Tarox pour les éléments de freinage. Cela comprend les disques avec design en vague de 310 mm x 24 mm et des étriers monoblocs à six pistons à l’avant.

Après des milliers de kilomètres d’essais sur route et sur piste, Donkervoort a opté pour Nankang comme fournisseur des pneumatiques de première monte.

Les Nankang AR-1 offrent une gomme plus dure, ce qui permet une durée de vie plus longue que les pneus utilisés précédemment. Les AR-1 offrent une meilleure adhérence en milieu de virage et aident la JD70 à franchir la barrière des 2G.

Les pneus avant ont une taille de 235/45 R 17, tandis que les pneus arrière sont en 245/40 R 18. Les pneus avant enveloppent des jantes en alliage forgé de 8 x 17″, tandis qu’à l’arrière des jantes plus grandes de 9 x 18″ sont utilisées. Des roues ultralégères en fibre de carbone sont disponibles en option.

– – Fin du communiqué de presse – –

Liens

Lien vers la D8 GTO-JD70 Bare Naked Carbon Edition

Media Package
Télécharger le dossier de presse comprenant des images haute résolution

Vidéos
https://youtu.be/bnnVK5UxIBY 

Contact presse
Amber Donkervoort
[email protected]
+31 (0) 320 267 050

Pour les novices, l’histoire de Donkervoort a commencé lorsque son fondateur, Joop Donkervoort, a acheté les droits de distribution pour la Lotus 7 aux Pays-Bas, avant de découvrir qu’elle n’était pas homologuée sur les routes néerlandaises.

Après avoir d’abord essayé de modifier la voiture pour qu’elle soit conforme à l’homologation néerlandaise, il a décidé de créer sa version de la Lotus 7 en recommençant à zéro, mais à sa façon. Il était convaincu qu’il pouvait l’améliorer, notamment en matière de confort, de fiabilité et de dynamique de conduite.

C’est ainsi que la première voiture de route de Donkervoort, la S7, est née en 1978 et a permis à Donkervoort de devenir le premier constructeur de petites séries à obtenir l’homologation de type.

Mais en fait, tout a commencé bien avant cela, avec des cahiers d’école remplis de dessins de voitures au lieu de devoirs de géographie, des systèmes de suspension esquissés pendant les cours d’histoire et des carrosseries élégantes créés à la place des cours d’art.

L’obsession de fabriquer la voiture de sport parfaite a absorbé Joop Donkervoort dès son plus jeune âge.

Donkervoort a progressé, Joop se voyant plus comme un professeur et un technicien que comme un homme d’affaires. Il a marqué le dixième anniversaire de la marque en créant la série de courses Donkervoort Cup pour la nouvelle D10. Il a permis à ses propriétaires de se rendre sur la piste, de faire la course et de rentrer chez eux, Donkervoort s’occupant de tout, de l’assistance technique et des pneus à l’hospitalité et la restauration.

En 2000, Donkervoort a établi une relation solide avec le chef d’Audi sport à l’époque, le Dr Franz-Josef Paefgen, pour la fournitures des moteurs et l’assistance technique. Le site de Loosdrecht était devenu trop petit et la société a déménagé dans son siège actuel à Lelystad.

Une nouvelle génération de D8 a conduit Donkervoort à son premier modèle GT à toit fermé en 2007 et à la course en GT4, où elle a remporté toutes les courses de sa classe, des 24 heures de Spa-Francorchamps aux 24 heures de Dubaï.

La D8 GT a également marqué l’arrivée des enfants de Joop, Denis et Amber, respectivement dans les domaines de la technique et du marketing.

En 2011, la D8 GTO a marqué un tournant pour Donkervoort, avec le designer principal Jordi Wiersma et les ingénieurs qui ont conçu une supercar cabriolet magnifiquement équilibrée, solide, rapide et distinctive.

Ce modèle a ouvert de nouveaux marchés à Donkervoort et la GTO constitue la base de la JD70.